conflentimmobilier.com
27 Décembre 2022 à 21h31 - 426 affichages

Avoir l’effet du levier pour acheter plus d’immobilier

Les investisseurs dans l’immobilier ont souvent du fil à retordre pour profiter de son projet. Nous allons parler de toute la vérité sur l’investissement immobilier dans cet article.

La règle générale en matière de financement immobilier

Chaque pays est différent concernant cette structure de prêt immobilier. La règle générale pour les investissements immobiliers est de vous financer à 80 % de votre quotité. Ce qui veut dire que les banques vous prêtent les frais de notaire dont : droit d’enregistrement et frais d’acte de crédit plus de 20 % de quotité. 

Si on prend juste un exemple, vous demandez 100 000 euros à la banque, les 20 % de cette somme sont de 20 000 euros, et en termes de frais de notaire on sera entre 15 ou 20 000 euros en fonction de votre situation. Cela sous-entend que pour une somme de 100 000 euros, la banque vous prêtera entre 40 à 45 000 euros, et c’est vrai que ce n’est pas rien. La bonne nouvelle est qu’il est possible d’en obtenir plus, il y a des techniques à cela.

Prêter jusqu’à 125%

Faites de l’épargne et la banque accorde le prêt, par contre si vous avez du credit en ligne immediat, la banque vous décale. Il est possible de trouver une banque qui vous offre un effet de levier de 125 %. La banque vous paye tout : le prix d’achat du bien, le prix des travaux, puis les frais de notaire, et forcément, c’est le type de crédit que l’on recherche. On obtiendra ce type de financement par le biais d’un nantissement. Il s’agit de bloquer une somme d’argent pendant une X durée. Vous devrez avoir un bon revenu si vous prenez ce système d’investissement. Ou vous pouvez opter pour une mise en gage, et ce sera un bien de la famille, mais il est important que le principal propriétaire soit d’accord.

Dans le crédit immobilier, il y a des tas de cas de figure, ce qui signifie que vous avez le vôtre et que seuls le conseiller financier ou un courtier immobilier peuvent vous aider.